Livraison gratuite pour les commandes de plus de $58
0

Votre panier est vide

Par Nick Kleban, cycliste élite // Team Skyline et Président de Mcgill cycling

Les protéines sont essentielles à un bon régime alimentaire mais je réalise qu’il y a encore beaucoup de fausses idées par rapport à son rôle dans la nutrition sportive. Combien de fois avez-vous entendu quelqu’un dire que vous aviez besoin de protéines après un entraînement ? Pour en savoir plus sur ce mythe et d’autres mythes communs, voici 5 mythes sur les protéines pour les athlètes.

Il n’y a pas de protéines dans ______!!

Celui-ci découle de l’idée que les protéines peuvent être retrouvées dans les aliments « riches en protéines » tels que les poitrines de poulet, les œufs ou les produits laitiers. Ce n’est pas la cas. En réalité, presque la totalité de tous les aliments contiennent des protéines (même si très peu). Tout comme ils contiennent tous des glucides et des gras. Si vous avez déjà suivi vos macronutriments dans une journée, vous verrez que vous mangez plus de protéines que vous ne le croyez, même dans les aliments « non-riches en protéines ». Cela peut s’additionner au cours de la journée.

Le rôle principal des protéines dans le développement musculaire

Les protéines ont plusieurs fonctions dans le corps autres que de former de gros biceps. Les acides aminés dont sont constituées les protéines font partie du tissu osseux, des tendons, des cheveux, des ongles, des enzymes, des anticorps et même des neurotransmetteurs.

Vous ne pouvez pas obtenir suffisamment de protéines avec un régime à base de plantes

Je crois que ce mythe découle des termes protéines « complètes » et « incomplètes », qui peuvent être mal interprétés de leur vraie signification.

Les protéines sont constituées d’acides aminés. Des combinaisons différentes de ces acides créent des protéines différentes. Il existe 20 acides aminés au total et l’organisme a besoin d’un équilibre de ces 20 acides pour fonctionner correctement. De ces vingt, neuf sont appelés « acides aminés essentiels », ce qui signifie que le corps n’est pas en mesure de les synthétiser lui-même, et que nous devons donc les obtenir des aliments. Une source de protéines complètes fait référence à un type d’aliment qui contient ces 9 acides. Généralement, ces sources proviennent des animaux, tandis que la plupart des sources provenant d’origine végétale ont tendance à être incomplètes, ce qui signifie qu’elles ne contiennent pas les neuf acides aminés essentiels.

Bien que ce soit le cas, cela ne fait pas en sorte qu’une protéine est supérieure à l’autre. Manger une grande variété et une combinaison intelligente d’aliments végétaliens/végétariens qui sont riches en protéines, tels que les haricots, les légumineuses, le soya, le riz et le tofu, vous assurera que tous les acides aminés nécessaires seront consommés. De plus, nous n’avons pas besoin de manger la gamme complète d’acides aminés dans un seul repas. En effet, le prochain mythe pourrait vous faire changer d’avis sur la façon que vous consommez vos protéines.

Tant que vous mangez assez de protéines, la façon que vous les consommez n’a pas d’importance

Bien que les recherches soient contradictoires par rapport à la quantité exacte de protéines pouvant être absorbée efficacement (plusieurs sources citent plus ou moins 30 grammes par repas, mais certains pensent un peu plus), tous s’entendent pour dire qu’ingérer de grandes quantités de protéines à chaque repas n’est pas optimal pour l’absorption. À la place, les experts recommandent d’essayer d’espacer votre objectif d’apport protéique quotidien tout au long de la journée et pas seulement à l’heure du repas.

La « fenêtre de récupération »

La plus importante, et peut-être la plus controversée, est la fameuse fenêtre de récupération de « 30 minutes ». Le mythe veut que nous devions consommer une portion de protéines dans les trente minutes suivant l'exercice afin de maximiser la croissance musculaire et la récupération.

Pour comprendre pourquoi cette idée est si répandue, nous avons besoin de quelques informations de base. La base de ce mythe est l'idée que dans les 30 minutes qui suivent la fin d'une séance d'entraînement, votre corps est dans ce que l'on appelle un état anabolique. L'anabolisme est un ensemble de voies métaboliques qui construisent des molécules à partir d'unités plus petites. C'est le contraire du catabolisme, qui décompose les molécules en unités plus petites. Ainsi, ce mythe est basé sur d'anciennes recherches selon lesquelles votre corps passe de l'état anabolique à l'état catabolique dans les 30 minutes qui suivent l'exercice, d'où le fait que l'apport de protéines pendant cette période peut favoriser plus efficacement la croissance musculaire.

Ce que nous savons maintenant, c'est que même si des preuves irréfutables montrent que le muscle est sensibilisé aux protéines après une séance d'entraînement, la fenêtre anabolique ne semble pas être aussi courte que nous le pensions. La recherche indique plutôt que l'intervalle de consommation se situe entre 5 et 6 heures après l'exercice, en fonction du moment de votre repas de pré-entraînement. Cela ne veut pas dire que je ne finis pas une séance d'entraînement sans manger immédiatement une barre XACT ProKrunch, mais cela signifie également que les jours où vous n'avez pas de nourriture à proximité, vous n'avez pas besoin d'être inquiet de perdre les gains durement gagnés que vous venez de faire !



Voir l'article entier

Hydration during endurance event_XACTNUTRITION
L’hydratation pendant les événements d’endurance

Alister Gardner s'est fait la promesse de ne jamais se plaindre de la chaleur de l’été, cependant, pour l'apprécier pleinement, il n'a pas le choix de savoir bien s'hydrater.

Voir l'article entier
Fuel your ultra goals
Nourrir ses objectifs

Quand vient le temps de discuter d’alimentation en course d’ultra-endurance, les avis sont très partagés. Notre ambassadeur David Jeker prend le sujet au sérieux et nous aide à en apprendre un peu plus sur ce sujet complexe.

Voir l'article entier
8 Hydration Myths
8 mythes sur l’hydratation

Bien que la plupart des gens savent que boire de l’eau est bon pour la santé, il existe plusieurs fausses idées à propos de l’hydratation. Apprenez en plus dans cet article pour éviter les même erreurs que Nick lors de son passage chez les coureurs juniors.
Voir l'article entier
Français